Je pense donc je grimpe.

vendredi 27 juillet 2012

RANGER SON MATOS D’ESCALADE PROPREMENT OU COMMENT RÉALISER UN MEUBLE DE GRIMPEUR.

DSC_0012_thumbGrimper en salle est un début pour beaucoup de grimpeurs. On est presque tous passé par des stades d’équipement similaires; d’abord on loue, puis on investit et on achète baudrier, sac à magnésie et chaussons. Le Grigri ou une autre solution suit rapidement. Parfois certains ont même acheté une dégaine car ça faisait joli ;-)

Pour grimper en salle, c’est clair, un simple sac suffit pour ranger son matos.

Mais voilà que notre esprit de grimpeur débutant s’enivre et en veut plus. L’extérieur nous attire et l’on commence à faire des sorties avec ceux qui vont devenir nos gourous de falaises et autres binômes de cordées.DSC_0008_thumb

On « tombe en amour », on devient dépendant et les emmerdes commencent ; cordes, dégaines, mousquetons, cordelettes, casque, brosse, sac à pof, personnelle, coinceurs, jumelles, sangles, réverso ou atm, frontalle, poil à frire, 3kg de de farine, une botte de radis, 200 grammes de beure, faire cuir à feu doux… heu pardon je m’égare.

Bref, un vrai méli-mélo perdu dans un sac devenu plus grand ; un cahot exemplaire, créatif et qui sent parfois mauvais si on laisse les chaussons dans le même sac que le reste du matériel.

On s’acharne à retrouver un mousqueton, à défaire les nœuds de ses sangles et à extirper de ce foutoir une cordelette qui s’est liée d’amitié avec la moitié des dégaines… Je vous vois sourire ; c’est du vécu pour tous le monde…

J’ai été comme vous dans ce cas. J’ai cherché en vain un système de rangement pratique et peu encombrant. Il y avait bien des armoires Ikea mais qui étaient soit trop petites, voit trop grandes, soit trop moches, soit les trois à la fois, sans parler du prix et manque de solidité. En effet, il ne faut pas oublier que le matériel d’escalade est tout de même lourd.

J’ai donc finalement décidé de créer le meuble qui me semblait être le meilleur compromis, la solution la plus adéquate. Plusieurs options sont possibles, cela dépend de votre matériel personnel, de vos envies et de vos gouts. Je vais donc dans cet article détailler la réalisation de ma propre armoire à matériel, libre à vous de faire de même, ou de vous en inspirer.

Matériel nécessaire

- Panneaux de construction MDF 18mm (chez brico – ndlr. Magasin de Bricolage en Belgique - existe en 122*61 et +-240*120)
- Panneau de construction MDF 12mm (chez brico existe en 122*61 et +-240*120)
/!\ les épaisseurs de MDF que j’ai utilisées ont été choisies en fonction des panneaux qu’il me restait de stock. Vous pouvez tout faire en 18mm, mais faites attention aux épaisseurs qui ne seront plus les mêmes que celles indiquées ici. /!\
- Gonds à visser
· 3x : 80mm ø5mm
· 6x : 45mm ø3mm
· 11x : 20mm ø2mm
- Crochets à visser
· 6x : 50mm ø5mm
- Vis (attention que la longueur ne dépasse pas 18mm)
- Autocollants 5.10 reçus à divers évènements (si,si!)
- Posters ou photos d’escalade (magazines, évènements, logo Nospot)

Outillage

- Si vous avez déjà les panneaux ou si vous préférez les acheter entier, il vous faudra une scie circulaire de précision, sinon, vous pouvez demander la découpe directement chez Brico sans coût supplémentaire.
- Perceuse/visseuse et tête correspondante à vos vis, mèches à chaque fois un peu plus petite que les vis (pour des vis de 5mm, prévoyez une mèche de 4 ou 4.5mm).
- Une pince plate, si vous avez une pince autobloquante c’est plus pratique.
- De la colle en bombe
- Un peu de temps et de motivation

Découpes

Voici les dimensions dont vous aurez besoin pour vos découpes (je rappelle que si vous n’utilisez que du MDF 18mm, les dimensions sont à revoir en fonction) :

dimensions2_thumb

En bleu : MDF 12MM ; En Rouge : MDF 18mm

Assemblage

Souvent, une image vaut des centaines de mots, voici donc le plan de montage du meuble :

3d2_thumb
3d3_thumb

Je vous conseille de monter d’abords les deux côtés sur le fond, un à un, puis le fond, ensuite l’intérieur et enfin le dessus et le devant.

Arrière arrire_thumb


Dessus

dessus_thumb

Dessous

dessous_thumb

Gauche et droite

droite_thumb
gauche_thumb
 

Les bons conseils du père Olivier H.

DSC_0015_thumbLorsque vous montez le meuble, utilisez la perceuse avec une mèche d’un millimètre inférieure au diamètre de celui de vos vis, c'est-à-dire donc que l’on pré-fore le MDF car c’est un type de panneau bois qui, n’étant pas du bois dur, à tendance à exploser sur les faces. Faites donc vos percées bien centrée avec des vis de ø 5mm à peu près selon votre stock.

Trois vis par côté devraient suffire, mettez en 5 pour le fond pour renforcer la solidité.

Petit truc esthétique, utilisez une mèche de 10mm pour forer quelques millimètres à chaque pas de vis, de façon à cacher la tête de vis en l’intégrant dans le bois, ne forcez pas vos pas de vis !
DSC_0011_thumb
J’ai personnellement adopté l’idée d’un « bac ouvert » pour le bas de mon meuble, cela me permet d’y ranger mon sac ou d’autres ustensiles qui ne demandent pas de rangement particulier, d’autant plus que la face avant augmente considérablement la stabilité du tout.

Pour ce qui est de l’intérieur, les « barres » servent à consolider le fond, histoire de pouvoir y attacher facilement les gonds et crochets (dont la vis fait souvent plus de 12mm !), ici aussi, attachez d’abord les barres au fond à l’aide de trois vis (en ayant pré-foré bien sur), pas besoin de fixer à travers les côtés.

Sur la première barre, j’ai utilisé 3 gonds de 8cm pour y placer mes sets de dégaines (5 dégaines par gond), j’ai également un 4e gond de 4,5cm pour y mettre mes deux dégaines fétiches =p, et au niveau de la corde, un crochet qu’il me restait pour y mettre mon casque (dont je n’ai pas encore fait l’acquisition…).

Entre chaque gond/crochet, il faut laisser une distance de 7 cm pour que les mousquetons ne s’entrechoquent pas.

DSC_0013_thumb

La deuxième barre me sers pour mes mousquetons de sécurité,… j’y ai placé 5 gonds de 4,5cm espacés à nouveau de 7cm les uns des autres.

La troisième reçoit mes assureurs et sacs à pof, avec des gonds de 2cm et toujours le même écart.
DSC_0014_thumb
Enfin la troisième barre qui dispose d’un espace plus important en dessous d’elle est équipée de 4 crochets pour y installer mes chaussons (sur mousqueton) et baudriers.
Ils sont eux espacés de 10cm.

Sur la face latérale gauche j’ai aligné 3 autres gonds de 2cm pour mes sangles, cordelettes et ma perso, puis plus bas trois à nouveaux pour du matos divers et encore deux pour ma slackline, et divers sac ou étuis. Les gonds de 2cm ont l’avantage de ne pas nécessiter de barre de soutient dans du MDF 18mm.

Enfin, dans le plafond, j’ai centré (enfin centré sur la profondeur, mais excentré sur la droite), un crochet, sur une chute de MDF de solidification (à nouveau, préforation, vis, préforation, crochet vissé).

Pour visser les gonds et crochets, j’utilise d’abord la main, et puis lorsque ça devient un peu dur, la pince plate prévue.

Déco

DSC_0002_thumb

La déco est bien sûr une touche personnelle que vous devez choisir vous-même.

Moi, j’ai collé des autocollants 5.10 sur la face intérieure droite, découpé un poster Airborne, et collé en dessous celui de la photo gagnante du concours Petzl « The power of light ».

J’ai aussi fait pris des photos diverses de magazines d’escalade et les ai collées sur la face extérieure gauche (chez moi la droite est adossée à un autre meuble donc pas besoin de déco).

Ps : une porte est possible à mettre en œuvre également mais j’ai préféré ne pas le faire.

DSC_0006_thumb

Vous voilà maintenant en possession d’une armoire classe et fonctionnelle pour ranger tout votre matos ! De quoi épater la galerie et avoir un peu d’ordre !

N’hésitez pas à envoyer les photos de vos réalisations à la rédaction de Nospot redac(at)nospot.org

DSC_0016_thumb

Aucun commentaire :

Publier un commentaire