Je pense donc je grimpe.

dimanche 29 juillet 2012

INSOLATION ET ESCALADE

L’été, le soleil et les rochers: que du bonheur. Parmi, les sujets peu, voire pas abordés dans les consignes de sécurité escalades, on trouve l’insolation, un mal qui peu se révéler très dangereux lorsque l’on grimpe.


Définition de la Croix-Rouge française

« Le coup de chaleur provoque une surchauffe du corps qui se traduit par une fièvre élevée, une rougeur du visage, des maux de tête, une forte sensation de soif voire des vomissements et des troubles de la conscience. Il menace principalement les enfants, moins résistants face à une forte chaleur, mais il peut toucher aussi les adultes. »

Comment attrape-on  une insolation ?

En restant exposé au soleil sans hydratation.

Faites attentions dans les longues voies. Si vous travaillez une voie fortement exposée au soleil, faite une pause toutes les 30 minutes pour vous réhydrater. Posez-vous à l’ombre afin de laisser votre corps respirer.

Gardez toujours à l’esprit les tuyaux suivants :

> ne pas négliger la protection vestimentaire (chapeau, chemise) et la protection oculaire (lunettes noires);

> se méfier des fausses sécurités (vent frais, couverture nuageuse faible) ou des risques supplémentaires: altitude, sols réfléchissants (sable, eau) ;

> appliquer régulièrement des produits solaires (qui ne sont pas destinés à permettre une exposition plus longue mais à la rendre moins nocive) ;

Les  symptômes de l'insolation

La victime a une impression de chaleur sur le visage puis un fort mal de tête, des nausées, la nuque raide, des palpitations, de la somnolence et des bourdonnements d'oreille. Des fois, cela peut se traduire également par des vomissements et une forte diarrhée.

Dans le cas d’une insolation sévère les symptômes révélateurs sont : une fièvre qui monte au-delà de 39,5°, la peau est sèche et brûlante, des douleurs musculaires surviennent si le traitement n'est pas intervenu avant, puis suivent des troubles du comportement.

Premier secours en cas d'insolation

Dès les premiers symptômes, arrêtez d’escalader.

Si un grimpeur ne s’est pas arrêté à temps, allongez le (la) dans un endroit frais, bien aéré, à l'ombre, et couvrez-le (la) d'un linge humide.

Faites-lui boire de l'eau fraîche sucrée et de l'aspirine.

N'hésitez pas à la mettre sous une douche fraîche si vous en avez la possibilité. Si l'on ne dispose pas de douche, mouiller abondamment la peau, la laisser sécher sans l'essuyer, puis recommencer l'opération autant de fois qu'il le faudra tant que le corps restera chaud.

L'eau va capter les calories du corps pour s'évaporer. Elle va donc ainsi faire baisser la température. Il ne faut donc ni essuyer, ni couvrir.

Si la personne est dans le coma, couchez-la sur le côté au frais en attendant les secours.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire