Je pense donc je grimpe.

dimanche 29 juillet 2012

EXTRAITS DU JOURNAL D’ALEXANDRE BUISSE À LA CONQUÊTE DE KHUMBU

20101112TR

Pendant l’automne 2010, le photographe Alexandre Buisse est parti, avec un groupe de dix grimpeurs, népalais à la découverte du Khumbu dans l’Himalaya.

Pour retrouver la totalité de son récit de voyage (en anglais) et de nombreuses autres photos, rendez-vous sur son site web : http://www.alexandrebuisse.org/resources/trip-reports/Khumbu-Climber-photo-essay%2C-Day-1-2

Khumbu est une des trois régions népalaises de l’Everest la plus connues. C’est en autre là que ce situe le fameux temple bouddhiste de Tegboche.

Alexandre nous livre, sous la forme de quelques photos, le fil de ses aventures. Des images superbes à déguster dans modération !

Jour 1-2: Copenhague – Phakding

Les 2 premiers jours ? Des trajets en avions !

Copenhague-Londres ; Londres-Delhi ; Delhi-Kathmandu et Kathmandu-Lukla

1

Lukla se situe à 2800m d’altitude.

Enfin les deux pieds sur terre ; on doit marcher 3-4 heures jusqu’à Phakding, notre destination.

Manque de bol, la mousson a eu la même idée que nous et elle visite à sa façon la région dès notre arrivée.

2

Jour 3: Phakding – Namche

La première réelle ascension est celle qui nous permit de rejoindre Namche, la capitale de sherpas de Khumbu (3400m). Nous commençons déjà à sentir l’effet de l’attitude. Heureusement, le lendemain est une journée de repos dédiée à l’acclimatation !

3

Jour 4: Namche - Khumjung - Namche

Journée d’acclimatation et la découverte de Namche et de ses environs.

4
5

Jour 5: Namche - Tengboche – Deboche

Nous entrons enfin dans le véritable monde alpin ! Nous passons par le monastère de Tengboche situé sur une cime magnifique devant Ama Dablam, Lhotse et l’Everest pour arriver enfin à Deboche.

6jpg
7

 Jour 6 : Deboche – Dingboche

Quelques esprits motivés se sont réveillés très tôt ce matin là. Nous avons en effet fait demi-tour pour assister à la messe du matin du monastère Tengboche ; une experience unique et très impressionnante.

8

Après cette heure sainte, nous avons commencé l’ascension vers Dinboche, ascension qui se passa malheureusement à travers le brouillard et un vent glacial qui nous empêchèrent d’apercevoir Ama Dablam et Island Peak .

flag

Après notre arrivée, j’ai grimpé une cime, à côté du village, et j’ai attendu… Mon effort a été récompensé : Ama Dablam s’est dévoilé à travers le brouillard !

Autour de mois, un paysage étonnant: Taboche et la Vallé Cho sont là, couverts de quelques nuages, de quoi faire des photos intéressants !

20101021TR9

En guise final, c’est la lune qui se lèvera au dessus de Makalu ; un instant unique.

20101021TR16

Jour 7: Dingboche – Dingboche

Journée de repos. Je me réveille très tôt et je retourne dans l’endroit découvert auparavant pour attraper le lever du soleil.

La suite ? J’essaie de trouver les lacs de la face du nord de l’Ama Dablam. Je dit bien « j’essaie » parce qu’en fait, je n’arrive pas à trouver le pont pour y arriver !

20101022TR10

Jour 8 : Dingboche - Pokalde BC (5806m) – Camp de Base

On ne plaisante plus ; les choses sérieuses commencent.

20101023TR19

Jour 9 - Pokalde Base Camp - High Camp

Deux heures de marche. J’ai commencé à ressentir la fatigue. Malgré cela, je suis allé avec John et Mungo jusqu’au col Kongma La , à 1 heure de marche.

Mauvaise idée, les maux de tête ont débuté. Je pense que c’est l’effet de la déshydratation.

okjpg

Jour 10 : Pokalde High Camp - Sommet - Base Camp

Nous avons grimpé de 5h du matin, jusqu’à 8h00.

20101025TR

Les maux de tête empirent… J’espère toujours qu’il s’agit que de désaltération… mais l’idée de l’AMS (Acute Mountain Sickness) commence à me hanter.

Normalement la descente prend une heure… j’ai eu besoin de 2h… et j’était tellement fatigué que je deviens préoccupé par la possibilité… d’un œdème cérébral…

Je n’ai as de problème d’articulation et ma coordination est normale. Après avoir consulté Mungo, j’ai décidé de passer la nuit dans le camp de base et puis de voir...

J’ai passe l’après midi à me reposer et à m’hydrater. Les maux de tête commencent à perdre du terrain. ;-)

20101025TR19

Jours 11-12: Pokalde Base Camp - Pheriche - Dingboche - Island Peak Base Camp

La douleur est revenue et elle est atroce !

J’ai du retourner à Pheriche. Les médecins m’ont confirmé que j’avais un sévère AMS mais sans aucun signe d’œdème cérébral ou pulmonaire.

Traitement : 24-48 heures de repos a une altitude constante jusqu’à ce que les symptômes disparaissent, puis remonter légèrement. Conclusion, pas d’Island Peak pour moi !  J’accepte finalement mon destin ; je dois rester à Dingboche 5 ou 6 jours pour voir.

Me relaxer et me reposer me font du bien. Après une bonne nuit de sommeil, plus de maux de tête !
Je cours vers les médecins… Peut-être me laisseront-ils grimper...

24 heures après et sans avoir de symptôme, je suis en route pour arriver au Island Peak.

20101027TR3

La suite ?

Dans un prochain article…

Aucun commentaire :

Publier un commentaire