Je pense donc je grimpe.

samedi 28 juillet 2012

BRICOLAGE D’ATTACHES DE SKI

salomon_snow_blade_100_cm-1454-1_thumb

Pendant une réunion du comité de rédaction de Nospot, nous nous sommes rendu compte que nous ne parlons pas assez de ski, le ski étant pourtant un élément essentiel de l’alpinisme.

Bien que la saison des hivernales touche à sa fin, nous allons donc revenir sur les expériences de cet hiver afin d’un peu combler le vide sur le sujet : « ski, alpinisme and fun ». 

Skier par cher et pas lourd?

Pendant l’hivernale 2010-2011, l’équipe Nospot s’était dit qu’il serait sympa d’emporter des skis, histoire de s’assurer un retour vers la vallée plus rapide et plus amusant.

Nous étions cependant bloqués par des contraintes budgétaires, ainsi que par des contraintes en termes de poids.

Le groupe de l’hivernale 2010-2011 était un groupe mixte débutant – semiconfirmé, avec du matériel très différent, certains devant tout acheter de A à Z. Ajouter à cela des skis et des chaussures adaptées devenait impossible.

Au budget s’ajoutait le problème de l’encombrement et poids, sans compter le fait que les sacs à dos n’étaient pas nécessairement adaptés pour un portage confortable de ce type de matériel.

Budget 30 € et taille de moins d’un mètre

Je me suis donc penché sur la question et j’en ai déduit qu’il nous fallait des mini skis, que l’on pourrait trouver sur eBay pour moins de 30 €.

Avantage des minis skis : faible poids, prix très bas à l’occasion, attache facile à bricoler.

Désavantages : très difficile à utiliser, voire même inutilisable en hors-piste.

Le bricolage

Le bricolage était très simple : il fallait pouvoir adapter les skis sur n’importe quel type de chaussure rando/alpinisme.

Pour se faire, nous avons tout simplement passé une courroie de serrage de sac à dos (+/- 2 € la courroie) dans les attaches natives des skis afin d’enserrer les chaussures.

DSC01871_thumb

Résultat : cela marchait très bien pour tout type de chaussure rigide.

DSC01873_thumb

Attention danger !

L’équipe Nospot attire toutefois votre attention que le fait que cette technique est dangereuse et risque d’entraîner des fractures de la cheville ! Nous vous déconseillons donc cette technique et si vous le faites et que vous vous cassez la cheville : c’est de votre faute ! ;-)

DSC01874_thumb

Et ça marche ou pas ?

Tout dépend du niveau de ski ! Sur les sentiers déjà damés par les passages de personnes et de véhicules, pas de soucis. Du sommet, on a tenté une descente qui a failli terminer en accident…
L’expérience a donc été peu probante. Toutefois, lorsque l’on voit cette vidéo, on se dit qu’en travaillant "un peu", ces skis ont du potentiel.

 

Conclusion

Cette technique est économique et n’entraîne pas de surpoids ni de problème de portage.

Par contre, il faut un écolage certain avant de se lancer. L’avantage des mini skis est que cet écolage peut se faire dans un parc en centre-ville pour peu qu’il y ait de la neige. 

Bémol : le risque pour les chevilles.

Rappelons toutefois de la façon dont ont skié nos parents : avec de simples chaussures de cuir… A vous de voir…

DSC01876_thumb

Aucun commentaire :

Publier un commentaire