Je pense donc je grimpe.

dimanche 29 juillet 2012

APPLIQUER LES RÈGLES DE GESTION D’ENTREPRISE À L’ENTRAINEMENT D’ESCALADE (AVEC PLANNING D’ENTRAINEMENT À TÉLÉCHARGER)

Quel pourra être la liaison entre le monde vertical et celui des affaires ?


Le monde des affaires est régi par des principes stricts, visant à une gestion pointue. Si certains d’entre vous ont fait HEC, vous devez vous souvenir de lecture comme L'Art de la guerre de Sun Tzu, le premier traité de stratégie militaire écrit au monde qui développe des thèses originales qui s'inspirent de la philosophie chinoise ancienne.

Si les militaires se sont inspirés des philosophes et si les hommes d’affaires se sont inspirés des militaires, pourquoi est-ce que les grimpeurs ne s’inspireraient pas des hommes d’affaire ?

Les points communs entre nous sont évidents : nous devons prendre des décisions très rapidement, adopter une stratégie,  et gérer ces facteurs dans des situations parfois extrêmes.

Le monde des affaires est très semblable à nos entrainements : détermination, concentration, dévouement et surtout  beaucoup de travail.

SMART ?

Pour que un objectif soit efficient il doit avoir la qualité SMART (intelligent en anglais) ;

Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Déterminé dans le Temps.

La grimpe SMART

Voilà comme les principes du business peuvent être appliqués dans l’escalade.

Spécifique

« Un objectif ne peut être formulé de manière vague et générale, mais doit être défini de manière rigoureuse et précise. »
Chaque grimpeur a des idées concernant la manière dont il veut évoluer. Peut-être arriver a un nouveau degré de difficulté ou améliorer une technique particulière.

C’est très bien d’avoir une idée générale mais c’est encore mieux d’avoir une idée précise.

Définissez des étapes, des éléments de travail spécifiques.

Chaque succès intermédiaire s’appelle un livrable ou milestone.

Il faudra avoir des succès intermédiaire à court, moyen ou long terme qui vont vous conduire vers votre but final.

Chaque victoire intermédiaire vous boostera le morale car elle sera elle-même une objectif SMART et une victoire réelle.

Mesurable

« Afin de pouvoir examiner si les objectifs sont atteints, ceux-ci doivent être mesurables. Des normes doivent être établies. Il est d'ailleurs important lors des entretiens de fonctionnement et d'évaluation de pouvoir mesurer de manière objective si les objectifs visés ont été atteints.Cette mesure peut se traduire sous la forme de notions de quantité, de qualité, de temps, d'argent. »
Comment peut-on savoir que l’on a progressé en escalade ?

Je grimpe assez bien 6a et donc je passe au 6b ?

Les petits améliorations en technique, préparation mentale et autres points déjà évoqués dans nos précédents articles peuvent être plus importantes que galérer dans un niveau qui est trop haut pour vous.

Réfléchissez aux  petites choses qui ont fait la différence entre votre style de grimpe d’il y a un an et celui d’aujourd’hui.  Mesurer votre progression dans des passages techniques.

Progresser, cela ne veut pas dire passer en force, cela veut dire maitriser son escalade.

Atteignable

« Les objectifs doivent être acceptés par le collaborateur, l'équipe, l'organisation, les clients, etc. car ils sont réalistes et atteignable. Il est également important que ceux-ci s'inscrivent dans la vision et la mission de l'organisation et naturellement au sein de la fonction. Lors de la formulation d'objectifs de développement personnel, leur caractère recevable doit s'inscrire dans un cadre plus large que celui de la fonction actuelle. Ces objectifs peuvent, en effet, être déterminants pour la construction de la carrière du collaborateur à moyen et à long terme. »
Est-ce que vos objectifs sont atteignables en théorie ? Avez-vous les ressources et les moyens réels de les accomplir ?

L’équipement, les moyens financières, le temps, le transport, les personnes avec lesquels vous grimpez seront-elles disponibles ?

Cela ne vaut pas la peine de commencer quelque chose qui dans la théorie ne peut pas être achevé !

Réaliste

« Lors de la détermination des objectifs, il est utile de s'accorder un temps de réflexion au sujet de la faisabilité et du réalisme des objectifs. Si les objectifs sont trop ambitieux, il est impossible de les atteindre, ce qui est inévitablement démotivant pour le collaborateur. C'est pourquoi il est important de prendre en considération les facteurs critiques de succès. »
Vous grimpez une 6a mais vous voulez arriver au niveau 7a. Est-ce que vous avez le temps et la volonté d’y arriver ?

Soyez honnêtes avec vous-même ! Cela ne sert à rien de forcer pour passer en force un objectif irréaliste car au final tout ce que vous arriverez à faire, c’est vous blesser.

N’oubliez pas que le grimpeur qui grimpe le mieux, c’est celui qui y prend le plus plaisir.

Temporel
« Il est convenu d'une échéance à laquelle l'objectif doit être atteint. Une ligne du temps peut éventuellement être tracée sur laquelle sont placés des objectifs intermédiaires. »
Combiens de temps vous donnez-vous pour atteindre vos objectifs ?

En ayant des objectifs bien déterminé, vous serez d’autant plus concentré et vous motivé.

Gardez à l’esprit que les délais que vous accordez doivent être : Réalistes, Mesurables et Spécifiques!

Feuilles de route d’entrainement


Voici le planning à télécharger. http://safari-photo-nature.com/tmp/planning_entrainement.xlsx

Colonne A : objectif
Colonne B : sous objectif
Colonne C : état d’avancement (open / in progress / done [la couleur changera automatiquement])
Colonne D : date de début de l’entrainement pour cette phase de travail
Colonne E : date à laquelle cette phase est effectivement achevée
Colonne D : durée théorique de cette phase (à comparer ensuite avec la date effective sitée dans E)
Colonne G : personnes participantes (vous, votre binôme, votre entraineur, etc.)
Colonne H : niveau de difficulté
Colonne I : note (vos impressions, le temps nécessaire pour grimper, etc.)

Aucun commentaire :

Publier un commentaire