Je pense donc je grimpe.

dimanche 29 juillet 2012

L’ENTRAINEMENT ESCALADE: ÊTRE PLUS FORT VS ÊTRE PLUS TECHNIQUE


La pomme de la discorde : être plus fort ou plus technique en escalade ? La question n’est pas anodine…

Pour avoir un bon niveau en escalade, il est essentiel de bien maîtriser la technique des mouvements et des positionnements, qu’elle imprègne votre corps et que pour celui-ci, grimper soit en quelque sorte aussi naturelle que marcher.

Une bonne technique peut nous amener à plus de réussites qu’un dos bien musclé ou des biceps surgonflés. Néanmoins beaucoup de grimpeurs concentrent leur entrainement sur comment devenir plus forts, au détriment de l’épanouissement technique.



La faute à qui ? En grande partie aux médias qui dans les années 80 mettaient en avant le coté « Musclor » des grands grimpeurs : séries de pompe sur un bras, enchainement de 1000 tractions, etc.



Patrick Edlinger entrainement par noodle69


La voie facile…


La vérité fondamentale est qu’il est plus facile de devenir plus fort que plus technique.

Tous le monde peut aller dans une salle de fitness et y travailler un groupe musculaire ciblé. L’avantage ? On voit un résultat palpable qui a un effet placébo. Le muscle gonflé procure un sentiment de confiance. On passe là où l’on callait avant, sauf que l’on passe en force… et non dans un mouvement harmonieux.

L’amélioration de sa technique de grimpe est propre à soi même, intangible, difficile à mesurer ou étalonner.  Elle se fait petit à petit sans résultat spectaculaire. Il faut être patient, très patient…

Pourquoi la technique serait-elle plus intéressante que la force ?

 
Car la force a ses limites.

Plus de force, c’est plus de muscle et donc un corps plus lourd.

Plus de force, c’est sans doute efficace sur de courte ascension mais c’est aussi totalement illogique : votre corps est fait pour être porté par vos pieds et pas par vos mains.

Résoudre des problèmes de bloc et travailler son mental, est plus important que n’importe quelle séance de musculation. S’entraîner pour apprendre et maitriser une technique est une démarche cérébrale qui comporte un haut degré de conscience de sois.

Une bonne technique consolidera plus votre mental que n’importe quel muscle surgonflé. La parfaite coordination entre les partie inferieures et supérieures du corps, la gestion de l’énergie pendant l’effort, la respiration qui gère le repos musculaire et votre capacité à voir avec vos pieds, à ressentir les sensations du rocher doivent devenir une partie intégrante de votre vous vertical.

Les vrais grimpeurs ne réfléchissent pas à ce qu’ils doivent faire, ils le font, car cela est évident.

Les petits tuyaux 100% escalade de Nospot

1. Deviens bon avant de devenir fort.

Au lieu de sauter dans des trucs ingrimpables que tu sais ne pas pouvoir enchainer, concentre toi sur la mise en place d’enchainements parfaits, dans des voies plus faciles. Sans tricher, sans forcer, travaille à trouver les meilleures positions, celles qui feront naitre une grimpe fluide, sans le moindre effort. Le but de l’exercice des voies faciles: découvrir la joie que procure une grimpe parfaite?

2. Mauvaises prises pour les pieds !

Exercices pour les pieds : apprendre à les utiliser correctement. Choisis les plus petites prises pour les pieds. Compte jusqu’à trois avant de poser ton pied. Pose-le en douceur. N’oublie jamais que ce sont tes pieds qui te portent et non tes bras. 



3. Le pas en arrière et/ou latéral

Beaucoup de grimpeur escaladent comme s’ils montaient une échelle. Les vrais grimpeurs : jamais. Plie tes genoux, oriente ta hanche, croise par derrière : danse ta voie.

4. Reste debout  avec les bras tendus

Les débutants sont toujours tentés de se hisser à la force des bras au lieu d’utiliser la force de leurs jambes. Un bon exercice consiste à grimper bras tendus en travaillant de ce fait sa grimpe uniquement au niveau de l’appui pieds.

5. Choisir une bonne paire de chaussons

Les débutants ont la tendance de choisir des chaussons confortables. Conseil : quelques que soit ton niveau de grimpe, choisis une paire haut de gamme qui est adaptée à ton pied, sans être trop serré, une pointure en dessous de te taille normale. Dans l’escalade une bonne paire de chaussons fait la différence entre une style de grimpe insatisfaisant et une bonne évolution.

6. Développe ton style de grimpe

Il n’existe pas un trajet parfait pour grimper une voie, un trajet parfait pour tout le monde, un trajet universel adapté à toute les morphologie. Il n’y a donc pas de honte à tenter des mouvements différentes des autres. De même, il n’existe pas de règle concernant la rapidité. Pour  certains grimpeurs la meilleure solution pour enchainer une voie est la vitesse et le dynamisme, pour d’autre c’est une grimpe lente et harmonieuse. L’escalade est un art  d’expression individuelle ; où chacun est libre de s’exprimer. Essaye d’enchainer une voie de 2 ou 3 façons différentes. Identifie quel style te convient le mieux. N’aye pas peur d’expérimenter. Ton meilleur style est celui qui te permettra d’arriver en haut en souriant.


7. Evite de te blesser les doigts !

Les grimpeurs cassent leurs tendons au moins une fois lors de leurs trois premières années de grimpe!

Les débutants ont tendance à bruler les étapes pour  arriver à un niveau « décent ». Ils font cela en forçant et pas en acquérant de la technique.  Après avoir atteint le niveau visé, ils sont encouragés par leurs performances et ils essaient de voies plus difficiles. Leurs muscles sont préparés pour la démarche, mais leurs tendons pas vraiment.  Arriver à une bonne résistance des tendons prend du temps. N’oublions pas que sont les tendons qui doivent soutenir le poids du corps.Très important on stop l’escalade avant avoir mal aux doigts! Bon, j’admets, c’est beaucoup plus facile le dire, qu’à faire…

8. Construis ton style calmement : maitriser un niveau avant de tenter un autre

Les rumeurs disent que Dani Andrada a grimpé plus de 50 voies 8a, avant penser passer à grimper une 8a+. .. Prends le temps de bien maitriser le bas niveau avant de passer à un autre niveau plus élevé. As>tu enchainé à vue 50 voies 6a, avant de penser essayer une 6a+ ?

9. Exercer, exercer, exercer

1 fois par semaine : on perd
2 fois par semaine : on conserve son niveau
3 fois par semaine : on progresse

Et aussi…

> Grimpe dans la salle à côté des grimpeurs expérimentés. De un ; tu t’habitues et tu deviens moins timide (la peur de planter devant les autres). De deux ; ils adorent aider et coacher.

> Grimpe le plus souvent possible ; l’escalade est une routine, une habitude à acquérir.

> Les bons chaussons font la différence et bien les entretenir aussi. Voir l’article à ce sujet : Comment entretenir et bien utiliser ses chaussons d’escalade (semelle, nettoyage et odeur).

> Mange correctement, 3-4 heures avant de grimper et maintient l’hydratation du corps.

> Désescalade les voies enchainés.

> Fais des traversées : 200 mouvements en guise d’échauffement.

> Utilise proprement la magnésie : pas besoins de tartiner toute la voie…

> Grimpe avec tes amis; le but de l’escalade est de s’amuser !

6 commentaires :

  1. Anonyme16:21

    excellent article comme d'habitude
    un grand merci pour tous ces conseils

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai commencé l'escalade depuis 8 mois. J'ai 63 ans, transplanté rénal 2 fois avec dialyse (7ans)entre temps bien sûr, juste pour dire que je ne suis pas le client idéal, à priori, pour pratiquer un sport dur pour le corps. Déjà trouver des chaussons ad'hoc n'est pas aisé avec des pieds ayant un hallux valgus! Cependant, je suis content de moi au vu des résultats obtenus jusqu'à présent en me comparant à des jeunes 20 à 30 ans avec lesquels je grimpe. J'utilise des chaussures d'approche et ma foi ça passe. Cette semaine j'aurai des Andrea Boldrini. Merci pour ce site très complet et tes explications très utiles et très bien explicitées. J'encourage toutes les personnes avec des problèmes de santé à se lancer dans le sport.

      Supprimer
    2. Merci beaucoup Jean-Michel pour ce magnifique témoignage! Ca fait vraiment plaisir à toute l'équipe Nospot.

      Supprimer
  2. Mais il y a un moment où on ne peut plus progresser au niveau technique... Une fois qu'on a son style de grimpe, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De mon point vue on progresse toujours du point de vue technique. La technique de grimpe du 5A n'a rien à voir avec la technique de 7A. A chaque palier à passer, il y a un nouveau bagage technique à acquérir.

      Supprimer